promenadeparis

Samedi 12 avril   Exposition aux Archives Nationales Jean Jaurès. A travers près de deux cents documents et objets, dont certains inédits, retrace la formation, les combats parlementaires et militants pour la laïcité et la paix, la défense du progrès social et l’idéal d’une humanité fraternelle de Jean Jaurès. Évoquer son action publique, sa personnalité et ses idées politiques fait partie du travail de mémoire auquel nous sommes collectivement attachés. C’est aussi, dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, faciliter la compréhension de l’enclenchement des conflits et de l’organisation du monde actuel.  » RV : 15 h 00 – 60, rue des Francs Bourgeois – 13,50 € entrée comprise

Dimanche 13 avril -Demeures d’écrivains, ateliers d’artistes et jardins secrets de Montparnasse autour de la rue Daguerre, pittoresque rue commerçante du  » Petit-Montrouge « , quartier rattaché à Paris en 1860. L’atelier du sculpteur Guinot, collaborateur de Renoir, la maison où Schuffenecker hébergea Gauguin, les ateliers « Art Nouveau » de la Villa Louvat, l’atelier et la villa de César, de pittoresques cités artisanales, l’Hôtel Mistral, séjour de Sartre et Simone de Beauvoir… Une promenade dans un quartier « branché » encore artistiquement vivant. RV : 10h30 – Métro Denfert-Rochereau (1, rue Daguerre) – 9,50 €

Lundi 14 avril – Conférence en salle. Une histoire de la philosophie : Spinoza. Auteur de l’Éthique, un apôtre de la tolérance au milieu des passions religieuses du XVIIe siècle. RV:16 h – La Coupole 102 bd du Montparnasse- 9,50 € + consommation

Mardi 15 avril – Ateliers d’artistes et jardins secrets de Montparnasse de la Cité de l’Astrolabe à la cantine Vassiliev,  un univers de jardins et d’ateliers cachés à deux pas du Montparnasse connu de tous. Ateliers cachés, rue de Vaugirard, l’ancien siège du Monde, étonnante construction de Lyon et Dubesset, la cité Garnier, chef d’œuvre de Madeline etc. RV : 11 h – Métro Pasteur – 9,50 €

Mercredi 16 avril – Exposition Van Gogh / Artaud. Le suicidé de la société au musée d’Orsay. Une trentaine de tableaux de Van Gogh, autoportraits, natures mortes, paysages, provenant des collections d’Orsay mais également de musées du monde entier, mises en parallèle avec des citations d’Antonin Artaud extraite de Van Gogh le suicidé de la société, ouvrage dans lequel l’écrivain, lui-même dessinateur prend le contre-pied de la thèse de l’aliénation du peintre. La variété des œuvres exposés met en relief la diversité des sentiments exprimés par un peintre dont Artaud vante, à juste titre, « la lucidité supérieure ». RV : 9 15- Parvis du musée d’Orsay (sous l’éléphant) -10,50  €+ entrée à 12 €

Jeudi 17 avril – Exposition au musée d’Orsay, Gustave Doré (1832-1883), l’imaginaire au pouvoir. Gustave Doré est sans doute l’un des plus prodigieux artistes du XIXe siècle. L’immense talent de Doré s’investit aussi dans les différents genres, de la satire à l’histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques… ». RV : 18h10 – Parvis du musée d’Orsay (sous l’éléphant) – 10,50  €+ entrée à 12 €

Vendredi 18 avril – Les salons du Ministère de la Marine, ancien garde-meuble royal. Les appartements du Surintendant du Garde-meubles, un des plus beaux décors intérieurs du XVIIIe siècle dans des salons probablement aménagés pour les besoins de la famille royale. Un lieu chargé d’histoire, théâtre de ténébreuses affaires du pillage des armes au vol des bijoux de la couronne. RV : 10 h – 2, rue Royale – 12,50 € entrée comprise

Samedi 19 avril   – Exposition au musée Jacquemart André « De Watteau à Fragonard, les Fêtes galantes, le temps de l’insouciance ». Une soixantaine d’œuvres de Watteau et ses suiveurs (Lancret et Pater), Boucher et Fragonard exprimant une recherche d’élégance et de raffinement propres à l’esprit rococo qui s’épanouit au siècle des Lumières. RV : 10h30 – 158, bd Haussmann – 9,5 € entrée non comprise

Mercredi 23 avril  – Visite de l’appartement de Georges Clemenceau, intégralement préservé où le Tigre vécut de 1895 à sa mort en 1929.  Un intérieur authentique du début du XXe siècle, où le temps s’est arrêté au moment où Clémenceau l’a quitté, donnant une image de l’intégrité morale d’un homme vivant dans un cadre modeste, entouré d’œuvres d’art : photos et moulages d’Antiques, objets japonais et surtout le bloc, tableau de son ami Claude Monet, exceptionnel dans l’œuvre du peintre. La galerie historique illustrant l’ascension politique de Clémenceau de la Commune à la première guerre mondiale. RV : 15 h – Métro Passy – 15,50 € entrée comprise

Jeudi 24 avril – Exposition au Musée  Marmottan « Les Impressionnistes en privé  » 80 chefs-d’œuvre inconnus du public du public en provenance exclusivement de collections particulières du monde entier retracent la genèse du mouvement et ses développements à travers des œuvres de Boudin, Jongking, Manet, Monet, Renoir, Caillebotte, Degas, Cézanne, Morisot ». RV : 15h – 2, rue Boilly – 9,50 € entrée non comprise

Vendredi 25 avrilExposition au musée Jacquemart André « De Watteau à Fragonard, les Fêtes galantes, Le temps de l’insouciance ». Une soixantaine d’œuvres de Watteau et ses suiveurs (Lancret et Pater), Boucher et Fragonard exprimant une recherche d’élégance et de raffinement propres à l’esprit rococo qui s’épanouit au siècle des Lumières. RV : 9h25 – 158, bd Haussmann – 9,50 € entrée non comprise