etatdesiege

 

Etat de siège réunit en une seule oeuvre les trois obsessions d’Albert Camus : l’absurde, la révolte et l’amour.

La pièce met notamment en lumière la figure de l’Homme Révolté, cet homme qui se lève et dit non au monde, non au système, non à la résignation. A l’heure où l’on se rêve indigné, où l’on s’exalte presque de pouvoir l’être, Albert Camus nous impose la force de la résistance, sous sa forme la plus simple et la plus pure, et condamne toute forme de violence, même celle qui revêt le masque de la justice.

Etat de siège est une dénonciation sans équivoque des régimes totalitaires, produits par l’homme lui-même.

Mise en scène de Charlotte Rondelez (photo)