avec Pierre-Yves Jaslet

Réservations : 01 40 05 02 98 / missives@wanadoo.fr

Tarifs adhérents de la Société littéraire.

Mercredi 4 mai : Ateliers d’artistes et jardins secrets de Montparnasse De l’atelier de Picasso à la maison de Matisse en passant par la cité Taberlet. La cité Nicolas Poussin ou travailla Picasso en 1911. L’immeuble Arvfidson, associant ateliers et appartements, décoré de céramique Bigot. L’immeuble d’Yves Klein, peintre du Bleu, le pittoresque passage d’Enfer. Les rues Campagne Première et Boissonnade, cœur du Montparnasse artistique. Les ateliers de Foujita, Man Ray, Georgio des Chirico, Modigliani… RV : 14 h 30 – Métro Raspail – 11,50€

Vendredi 6 mai : 20 siècles d’urbanisme parisien de la Lutèce antique à l’époque d’Haussmann dans le quartier latin. Les thermes de Cluny vestige de la Lutèce gallo-romaine. La rue Saint-Jacques, au tracé rectiligne correspondant au “cardo” de la ville romaine. L’Eglise Saint-Julien le Pauvre et la naissance de l’Université médiévale. Le plus ancien amphithéâtre de chirurgie, le réfectoire et le campus des Cordeliers. RV : 14h30-Métro Cluny-Sorbonne, angle Bd St Michel bd St Germain- 12 €

Samedi 7 mai : Le Panthéon, chef d’œuvre de l’architecture des Lumières, dernière demeure de Joséphine Baker. RV : 11 h – à l’entrée – 10 € + entrée 9 € tarif réduit

Lundi 9 mail : Visioconférence : Voltaire auteur de Le fanatisme ou Mahomet le Prophète. Une pièce aujourd’hui impossible à jouer. Un aspect de l’oeuvre de Voltaire apprécié de son vivant comme auteur dramatique. Egalement critique virulent de l’Islam ou prétexte pour critiquer les autres religions révélées le Judaïsme et le Christianisme ? RV : 18h 30 – 8 €

Dimanche 15 mai : Le quinze du mois dans le Quinzième. Ateliers d’artistes et jardins secrt du village de Vaugirard. De l’atelier Sarrabezolles à l’atelier Barillet, l’ancien “Bal Nègre”, la pittoresque rue Blomet au charme provinciale, haut lieu du surréalisme (Miro. Desnos, Masson), l’auberge du Soleil d’Or, cadre de la Conspiration du Camp de Grenelle. Histoire de Vaugirard, village fondé sur les terres de Saint-Germain des Prés, devenus un quartier d’ouvriers et d’artistes. En terminant par l’atelier du Maître verrier Barillet construit par Mallet-Stevens, exceptionnellement ouvert à l’occasion d’une exposition.
RV : 10 h 30 – Métro Volontaires – 11,50 €

Lundi 16 mai : Visioconférence à propos de l’exposition « le décor impressionniste » les Nymphéas de Monet. Ou comment un peintre se réclamant du réalisme aboutit à la limite de l’abstraction.
RV : 18h 30 – 8 €

Mardi 17 mai : Exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme Marcel Proust. Du côté de la mère. Près de 230 peintures, dessins, gravures, ouvrages, documents — dont des œuvres majeures de Monet. Après avoir mis en lumière le lien de Proust avec sa famille maternelle, les Weil — israélites parfaitement intégrés à la bourgeoisie moderne de leur temps, l’exposition aborde les sociabilités de l’auteur, son engagement au moment de l’affaire Dreyfus, sa vision de l’homosexuel considéré comme un alter ego du juif, l’éclosion d’une modernité portée par des intellectuels et des artistes juifs au début du 20ème siècle. RV : 13 h – 71, rue du Temple, vestibule du Musée – 19,50 € entrée comprise

Samedi 21 mai : Déjeuner aristocratique, historique et littéraire à La Petite Chaise.
Apéritif : Coupe de Champagne Blanc de Blancs Grand Cru Avize « Pierre Callot » et amuse-bouche. La Petite Chaise, cabaret fondé en 1680 et la Naissance du Faubourg Saint-Germain.
Entrées au choix : Soupe à l’oignon gratinée ou Saumon mariné à l’aneth, crème de moutarde à l’ancienne ou Terrine de canard maison à la compotée d’oignons. Deux clients illustres : le Régent et le Cardinal Dubois.
Plats au choix : Filet de daurade marinade de basilic ou Magret de canard rôti sauce aigre-douce ou Quasi de veau grillé, crème douce au fromage. La Petite Chaise, vantée par Brillat-Savarin, théâtre des exploits de Vidocq.
Desserts au choix : Nougat glacé et son coulis de fruits rouges ou Gâteau au chocolat amer, crème anglaise ou Crème brûlée à la graine de vanille. Le Faubourg Saint-Germain littéraire de Chateaubriand à Marcel Proust.
Café. Quelques habitués du XXe siècle de Toulouse-Lautrec à François Mitterrand.
RV : 11 h 30 au 36, rue de Grenelle – 82,50 € (apéritif, repas, boissons et conférences compris) un chèque 55 € à l’ordre de La Petite Chaise + 27,50 € conférence

Dimanche 22 mai : Visioconférence : Voltaire auteur de Le fanatisme ou Mahomet le Prophète. Une pièce aujourd’hui impossible à jouer. Un aspect de l’oeuvre de Voltaire apprécié de son vivant comme auteur dramatique. Egalement critique virulent de l’Islam ou prétexte pour critiquer les autres religions révélées le Judaïsme et le Christianisme ? RV : 11h – 8 €

Lundi 23 mai : Visioconférence Diderot matérialiste et athée. Comment Diderot, fils d’un coutelier de Langres, promis à la prêtrise en s’appuyant sur la science de son époque démontre que la matière vivante peut penser et pressent la théorie de l’évolution. L’entretien entre d’Alembert et Diderot, le rêve d’Alembert, textes où le philosophe révèle l’aboutissement de sa pensée en s’abstenant prudemment de les publier de son vivant. RV : 18 h 30 – 8 €

Mercredi 25 mai : Exposition au Petit Palais Boldini : Les plaisirs et les jours. « Ses portraits qui vont à jamais fixer le tout Paris de la Belle Epoque sont comme des équivalents picturaux des personnages d’A la recherche du temps perdu de Proust, l’un de ses plus grands admirateurs. Avec ses tableaux, le peintre témoigne également de son goût prononcé de la mode. Il brosse à grands traits les plus belles tenues des couturiers Worth, Paul Poiret, Jacques Doucet et bien d’autres et développe au fil de ces commandes, un style unique qui sera sa signature : une touche rapide, une attention à la pose du modèle, une mise en valeur de la ligne serpentine des corps. »
RV 13h30 – entrée avenue Winston Churchill bas de l’escalier entrée groupes – 25,50 € entrée comprise

Jeudi 26 mai : Ateliers d’artistes et jardins secrets de Montparnasse. De la Coupole aux Bains d’Odessa en passant par la Mission bretonne. Le Dôme et les cafés légendaires du carrefour Vavin. La Coupole, immense brasserie aux piliers ornés de toiles des années folles. Rue Delambre : l’atelier de Foujita, le studio Building, le Dingo American Bar, lieu de rencontre des écrivains américains de la génération perdue. La Mission Bretonne installée dans un ancien relais de poste. L’hôtel des Ecoles, séjour de Gauguin et d’André Breton. Au-delà du boulevard Edgar Quinet les anciens bals populaires du Petit-Montrouge.
Le souvenir du Montparnasse artistique. RV 11h Métro Vavin – 11,50 €

Dimanche 29 mai : Visioconférence à propos de l’exposition le décor impressionniste les Nymphéas de Monet. Ou comment un peintre se réclamant du réalisme aboutit à la limite de l’abstraction.
RV : 18h 30 – 8€

Lundi 30 mai : Goûter littéraire américain au Select Café, qui a conservé intégralement son décor art déco ; ouvert en 1924 pour capter la clientèle américaine venue à Paris fuir les rigueurs de la prohibition. Lieu de rencontre des écrivains de la génération perdue. Le Montparnasse des années 20 évoqué par Hemingway, pilier du Select, dans le Soleil se lève aussi et dans Paris est une fête devenu un best-seller symbolisant le bonheur de vivre dans un Paris pourtant disparu. L’atmosphère joyeuse des années folles où s’écrivent les romans de la “Lost generation”, expression lancée par Gertrude Stein, reposant sur la déréliction et la déception face à tout idéal politique ou patriotique. La rencontre d’Hemingway et Scott Fitzgerald au Dingo. Hemingway, ami de Dos Passos et adversaire de Faulkner. Le jeudi noir et le départ brutal des Américains ruinés par la chute du dollar.
En 1936, la rencontre au Select d’Hemingway et de Robert Desnos qui lui conseille d’aller en Espagne, cadre de Pour qui sonne le glas, roman initiant la repolitisation de la littérature américaine.
RV : 16 h – à l’entrée au 99, bd du Montparnasse, près de la sortie du Métro Vavin -27,50 € conférence, goûter (boisson chaude et pâtisserie) compris